• warning: file_get_contents() [function.file-get-contents]: SSL operation failed with code 1. OpenSSL Error messages: error:14077410:SSL routines:func(119):reason(1040) in /home/drupal/www/sites/all/modules/shorten/shorten.module on line 341.
  • warning: file_get_contents() [function.file-get-contents]: Failed to enable crypto in /home/drupal/www/sites/all/modules/shorten/shorten.module on line 341.
  • warning: file_get_contents(http://is.gd/api.php?longurl=http%3A%2F%2Fbiodiversite.reseauecoleetnature.org%2Fnode%2F3866) [function.file-get-contents]: failed to open stream: operation failed in /home/drupal/www/sites/all/modules/shorten/shorten.module on line 341.

L'insectoscope

Fiche d'activité mise en ligne le jeu 08 avr. 2010, par Equipe Ecole et Nature
Dernière modification le jeu 29 juill. 2010.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter

Thème

Nature / Patrimoine naturel

Participants

Tout public

Nombre de participants

Activité individuelle

Durée de l'activité

0H45

Lieu

Extérieur
( forêt, parc)

Auteur : Hervé Brugnot

Créer un insecte dans la forêt

Typologie de l'activité

Approche pédagogique

Artistique

Objectifs

* Travailler avec des éléments de la litière forestière * Mieux observer les insectes et autres petites bêtes * Savoir reconnaître insecte, araignée, mille pattes…

Infos pratiques

Matériel

* Un sac d’argile (ou argile sur le terrain) * Stylos à bille

Déroulement

* Etape 1 : Histoire introductive « Savez vous pourquoi les petites bêtes n’ont pas toutes le même nombre de pattes ? Il y a fort longtemps bien avant l’homme et même bien avant les dinosaures vivait un tas de tout petits êtres sur le sol. Ils ressemblaient à des crayons ou à des bonbons de toutes les couleurs. Ils se déplaçaient tous très lentement et avaient beaucoup de mal à attraper leur nourriture et à se sauver quand on voulait les manger. Un jour un animal étrange arriva au pays de ces animaux rampants, c’était le mille-pattes ! Il avait des pattes tout le long du corps, on n’avait jamais vu cela ! Le mille-pattes voyant que tous les autres animaux dans ce pays n’avaient aucune patte se mit à rire et à se moquer d’eux. « Ah ah ah !!! Que vous êtes rigolos sans aucune patte ! , Vous ne ressemblez à rien ! , Moi je cours plus vite que vous ! » Tous les animaux présents étaient furieux, « Pour qui se prend il celui là ? Il va voir ce qu’il va voir. » Ils se rassemblèrent pour discuter à voix basse entre eux « Nous allons l’attraper et lui chiper ses pattes à ce va nu-pieds, à trois on lui saute dessus, un !deux ! trois ! »… Et hop, tout le monde lui sauta dessus, les premiers lui prirent huit pattes et se les accrochèrent, d’autres lui en prirent six et les derniers moins rapides n’en attrapèrent qu’une seule ! Le pauvre mille-pattes se retrouva sans aucune patte, nu comme un ver ! D’ailleurs c’est comme cela qu’il s’appelle maintenant « le ver» et comme il ne peut plus marcher, rouge de honte, il s’enfouit dans la terre. Mais au fait, comment s’appellent maintenant ces nouveaux animaux pourvus de pattes ? Ceux qui en ont huit sont les « araignées », ceux qui en ont six sont les « insectes », et enfin ceux qui n’en ont qu’une seule sont les « gastéropodes » comme l’escargot et la limace. Maintenant ils sont heureux, ils sautent, ils courent, ils font des bonds sauf les derniers qui , avec un seul pied se contentent de ramper tranquillement. D’autres mille-pattes qui vivaient plus loin sont maintenant au courant de l’histoire et ont très peur qu’on leur chipe leurs pattes, donc ils se cachent sous les écorces et les feuilles mortes. Alors quand vous soulèverez un morceau de bois et que vous verrez un mille-pattes terrorisé se sauver à toute allure, rappelez vous cette histoire et soyez gentils, laissez le tranquille… Vous allez me dire, « oui mais, il y a des insectes qui volent », je sais, je sais, mais ça c’est une autre histoire…» * Etape 2 : Choix du site Les élèves récoltent à l’aide d’une petite boite plusieurs petites bêtes et choisissent un lieux pour leur création (une souche, un tronc, une pierre...) ou observent tout simplement les petites bêtes environnantes si le milieu et riche. * Etape 3 : Création Une petite boule d’argile est distribué aux enfants, ils doivent à l’aide de cet argile représenter un animal imaginaire dans son milieu en s’inspirant des animaux récoltés. La boule représentera essentiellement le thorax, on y fixera les pattes, la tête, et l’abdomen. Pour cela, ils devront utiliser des éléments naturels ajoutés à l’argile (petites branches graines, feuilles…). Une fois la construction terminée les petits animaux sont relâchés. * Etape 4 : Echange Chacun invente un nom à sa petite bête, l’écrit sur une feuille d’arbre (lierre ou autre feuille épaisse à l’aide d’un stylo à bille) et l’accroche auprès de sa création. Ensuite, les enfants un par un, guident le groupe vers le lieu de création, présentent leur animal en disant à quel type de petite bête nous avons à faire (ils peuvent rajouter des commentaire si ils le désirent).

PISTE DE TRAVAIL * Apprendre à reconnaître les animaux en créant une clé de détermination. Faire de même avec les feuiles, les arbres.

CONSEILS * Si des insectes sont accrochés sur des arbres, bien vérifier qu’ils sont bien accrochés et ne tombent pas avant les présentations * Eviter les pattes en argile, de petites branches piquées donneront un meilleur rendu à l’animal

Variante et prolongement

* L’activité peut se faire avec d’autres thèmes comme les animaux du bord de mer, les petites bêtes de la mare…