Mode de vie

Fiche d'activité mise en ligne le jeu 08 avr. 2010, par Equipe Ecole et Nature
Dernière modification le ven 30 juill. 2010.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter

Thèmes

Biodiversité
Eau
Faune

Participants

Tout public
Cycle 3 (CE2-CM1-CM2)

Nombre de participants

Activité en grand groupe

Encadrement

exemple : nombre d'accompagnateurs

Durée de l'activité

1H00

Lieu

Intérieur

Auteur : Réseau Ecole et Nature - Collectif

L’aquarium est plein d’animaux capturés en milieu naturel : c’est le moment de percer quelques secrets de leur vie aquatique.

Typologie de l'activité

Approche pédagogique

Scientifique

Objectifs

• Observer attentivement des espèces aquatiques. • Découvrir quelques-uns de leurs comportements. • Acquérir un mode de raisonnement scientifique.

Infos pratiques

Matériel

• Une lampe de poche. • Un tube à essai ou un petit bocal. • Une feuille d’aluminium.

Préparation

Les animaux ont été placés dans un aquarium installé selon les instructions de la fiche Petits outils Aquarium.

Déroulement

1 - Que la lumière soit ! Présenter une lampe de poche sur un petit côté de l’aquarium et observer les animaux qui s’approchent, c’est-à-dire ceux qui vivent plutôt en surface et les animaux qui s’en éloignent, c’est-à-dire qui vivent plutôt au fond. Comparer avec les conditions d’origine de leur capture. 2 - A table ! Identifier des animaux carnivores. Laisser les enfants émettre des hypothèses sur la façon dont ces animaux repèrent leur proie : retenir la vue, l’odorat (non différencié du goût pour les espèces qui vivent dans l’eau), le son ou les vibrations de l’eau. Chacune des hypothèses est testée en isolant chaque paramètre. Pour la vue, présenter la proie dans un tube à essai. Pour le goût, tartiner une plaquette de bois ou un papier d’un ver de vase écrasé. Pour les vibrations disposer une feuille d’aluminium dans l’aquarium entre le prédateur et sa proie. Ces expériences peuvent être pratiquées avec différents individus, différents prédateurs. 3 - De l’air! Faire des observations espèce par espèce, suffisamment longtemps pour en déduire un comportement respiratoire. Certains se servent de branchies, de la peau ou d’organes spécifiques. Consulter une documentation appropriée pour confirmer ces observations. N’oubliez pas de remettre les animaux dans leur milieu d’origine.

Compléments : • Essayer d’établir le réseau alimentaire du milieu à partir des espèces observées. • Comparer les modes de déplacements et les anatomies