L’arbre des connaissances

Fiche d'activité mise en ligne le ven 26 juin 2009, par Equipe Ecole et Nature
Dernière modification le mar 16 mars 2010.
Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDFPartager sur Twitter

Thèmes

Biodiversité
Déchet
Eau
Mobilité / Transport

Participants

Tout public

Nombre de participants

Activité en grand groupe

Durée de l'activité

1H00

Durée de préparation pour l'animateur

1H00

Lieu

Intérieur

Auteur : Collectif - REN

Dans un groupe, chacun sait beaucoup de choses et a une quantité de connaissances et de compétences à échanger. Ceci dit, il faut, pour le partager, avoir une idée de ce que l’ensemble du groupe sait. Les arbres de connaissances permettent de les afficher mais aussi de visualiser leur évolution au cours du temps. Un bon outil pour faire émerger l’idée d’intelligence collective.

Typologie de l'activité

Approche pédagogique

Cognitive

Objectifs

  • Favoriser les échanges entre les jeunes.
  • Inciter à la découverte de l’autre.
  • Evaluer l’évolution du savoir collectif.
  • Faire réfléchir sur les processus d’apprentissage.
Infos pratiques

Matériel

  • Un mur ou un grand drap blanc.
  • Des petites fiches A6 (1/8 de page A4) pour les rubriques.
  • Un joli fond peut être préparé pour organiser les fiches sous forme d’arbre.

Déroulement

Les arbres de connaissances ne se conçoivent que sur la durée. Il faut leur consacrer du temps au moins en début et en fin de projet. L’idéal est de faire des points réguliers tout au long du projet. Au début du projet ou de l’année, chacun est interrogé sur ce qu’il sait ou sait faire qui pourrait intéresser les autres. Les réponses sont inscrites sur les fiches avec le nom de la connaissance ou de la compétence ainsi que le nom du détenteur, ce sont les « brevets ». Les brevets sont installés par type de savoir sur un espace d’affichage. La découverte, par les jeunes, des savoirs de leurs camarades, va induire deux types de réactions : – la curiosité par rapport à des savoirs qu’un autre jeune maîtrise, à échanger : « est-ce que tu peux m’apprendre ? » ; – l’envie d’afficher de nouvelles connaissances : « Moi, je sais aussi faire… ». Régulièrement, en cours puis en fin de projet, cet arbre peut être complété par de nouvelles compétences acquises mais aussi par les fiches des noms des nouveaux détenteurs des savoirs.

Autres

Prendre régulièrement cet arbre en photo et exposer les différentes étapes de sa construction et de son évolution permettent de garder trace des évolutions de l’arbre.
Il est possible de réorganiser les brevets sur l’arbre en faisant ressortir les brevets spécialisés des brevets plus communs. Il ne faut pas hésiter à poser des brevets très simples et très courants pour que personne ne se sente en situation d’échec.
Les brevets « rares », qui ne sont détenus que par une ou quelques personnes, peuvent aussi être mis en valeur pour favoriser les échanges.
Le groupe peut réfléchir sur les contextes, les évènements et les situations qui ont permis à l’arbre de grandir.